Eglise Saint-Ouen des Iffs

 

 

L’église Saint-Ouen des Iffs (département d’Ille et Vilaine – France) a été érigée aux 14ème et 15ème siècles dans un style gothique flamboyant. Elle est entourée d’un mur d’enceinte incluant son cimetière bordé d’iffs.

L'église et son cimetière, côté sud

 

La porte latérale sud, entre le transept et la chapelle latérale Saint-Fiacre, donnait directement accès à la nef . Elle est surmontée d’une gouttière déviant le ruissellement d’eaux pluviales et accueillant trois visages sculptés dans la pierre. A sa gauche, sur un contrefort du transept, un singe symbolisant le vice est représenté assis sur sa victime en lui bouchant les oreilles.

Porte latérale sud

Le singe, symbole du vice, assis sur sa victime en lui bouchant les oreilles

La nef est organisée suivant un plan en croix orientée est-ouest ; l’ossature de sa voûte est en bois. On aperçoit à sa gauche un bénitier octogonal (15ème siècle, qui pourrait être l’ancien font baptismal de la chapelle du château voisin de Montmuran), et à droite les fonts baptismaux à double bassin sculptés dans la même masse de granit.

La nef, le bénitier et les fonts baptismaux

Le bénitier est orné d’un bas-relief représentant probablement un chien chassant un lièvre qui joue du serpent (instrument de musique qui accompagnait les offices avant que l’orgue ne fasse son apparition dans les églises), symbolisant ainsi la protection qu’offre le baptême à l’égard du démon.

Sur le bénitier, représentation du chien chassant le lièvre

A l’appui de la voûte, des monstres sont sculptés dans le bois et polychromés.

Modillon

Modillon

Le choeur accueille un vitrail évoquant la Passion du Christ.

Le choeur et le vitrail évoquant la Passion du Christ

Ce vitrail en représente l’histoire en 20 tableaux, surmontés d’un tympan au sommet duquel se trouve le Christ glorieux, lesquels se lisent de bas en haut et de gauche à droite ; et par exemple : l’entrée de Jésus à Jérusalem (tableau 01), la cène (tableau 06), Jésus devant Pilate (tableau 11).

Le vitrail de la Passion

Les tableaux 17 à 20 représentent la crucifixion de Jésus jusqu’à sa mise au tombeau, tandis qu’au-dessus on aperçoit les trompettes du jugement dernier et la résurrection des morts.

La résurrection

Cette photo aérienne fait apparaître la nef et le transept, ainsi que les clochetons des chapelles latérales.

La toiture

 

Côté nord de l'église.

 

 

Haut de page

Accueil