Nantes 1886, le scandale impressionniste

 

 

« Nantes 1886, le scandale impressionniste » est une exposition temporaire présentée en 2018 au musée d’Arts de Nantes. Par le biais d’un cheminement pédagogique coloré, le musée présente une partie des 1799 œuvres exposées en 1886. Le parcours thématique s’achève par les œuvres impressionnistes ou néo-impressionnistes dont l’irruption dans le paysage artistique face aux académismes de l’époque avaient alors suscité de nombreuses polémiques.

 

Le musée d’Arts de Nantes

 

L’arrivée au patio du musée, lieu d’accueil de l’exposition

 

Marie-Madeleine au désert   (Emmanuel Benner – 1886)

 

Saint-Martin     (Pierre-Adrien-Pascal Lehoux – 1885)

 

Détail de l’oeuvre précédente

 

L’examen au Moyen-Age d’une femme recevant les stigmates de la Croix (Georges Moreau de Tours – vers 1885)

 

Géométrie du patio

 

Coin de vignes, Languedoc 
 (Edouard Debat-Ponsan – 1886)

 

La petite glaneuse ou Dans les champs (Hugo Salmson – 1884)

 

L’odalisque allongée ou Rêve d’Orient (Jean-Joseph Benjamin-Constant – vers 1870)

 

Les voiles jaunes ou Pêcheurs de la Chioggia à Venise (Gustave Surand – 1885)

 

Le secteur de « la rupture de la modernité », ou l’audace de l’impressionnisme

 

Barque de pêche, à Trouville (Frank Myers Boggs – 1885)

 

Après le bal (Alfred Roll – 1886)

 

La fin du déjeuner (Auguste Renoir – 1879)

 

Plongée sur le patio, jeu de perspective

 

Couvrir toute l’exposition n’étant pas possible compte-tenu de sa richesse, mes photographies découlent de mes coups de coeur ; les oeuvres ici présentées sont la propriété du musée d’Arts de Nantes métropole, à qui j’adresse mes vifs remerciements pour l’accueil de mon projet et la bienveillance de ses équipes pour en faciliter la réalisation.

 

Haut de page

Retour à la page Arts plastiques

Accueil